Eva L’Hoest - The Inmost Cell

Expo » Virtuel / Audio visuel / Interactif

Informations pratiques

A propos de Eva L’Hoest - The Inmost Cell

Dans le cadre de MAGMA, la dixième édition de la Triennale d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, Eva L’Hoest investit la Galerie du Botanique avec "The Inmost Cell", un projet vidéo d’envergure.

Conçue pour la deuxième édition de la Biennale de Riga, The Inmost Cell est une œuvre vidéo dont le récit s’inspire de mythes lettons autour de la Daugava, fleuve qui traverse la ville de Riga. A la suite de la construction du barrage, la rivière a enseveli des villages dont il ne reste que des ruines sous-marines.

Grâce à de la modélisation 3D et de l'image de synthèse, Eva L’Hoest transforme son reportage photographique de la périphérie de Riga en sculptures liquides. Les imageries rurales et maritimes fusionnent au travers d’une architecture numérique fluide et donne naissance à un conte aquatique dont la bande sonore pensée par John Also Bennett vient soutenir une atmosphère sous-marine et contemplative.

Son travail a été récemment présenté au WIELS à l’exposition Regenerate, “Un autre monde // Dans notre monde” au Frac Grand Large Hauts-de-France à Dunkerque, à la Biennale de Riga “And Suddenly it All Blossoms” (Lettonie), “Shapeshifters” au Malmö Konstmuseum (Suède), “Signal” à Friche La Belle de Mai, la quinzième Biennale de Lyon “When water come together with other water”, la Triennale Okayama Art Summit 2019 “IF THE SNAKE”, Okayama (Japon), “Suspended time, Extended space” Casino Luxembourg (Benelux), “Fluo Noir” (BIP2018, Liège, Belgique. Depuis 2018, ses films ont été programmés aux Rencontres Internationales Paris-Berlin, sous la forme d’une performance au IFFR à Rotterdam, Images-Passage à Annecy et au MACRo Museum à Rome.

Eva L’Hoest (Liège, 1991, Belgique - vit et travaille à Bruxelles) explore les façons dont toutes les natures d'images mentales, en particulier le souvenir et la réminiscence, tendent à se re-matérialiser dans une forme technologique. L'artiste poursuit avant tout l'exploration de la mémoire et de son infime et étrange réalité subsistante. Pièces après pièces, elle s’approprie les technologies de son contemporain pour révéler à la fois leur nature de prothèses d'appréhension du monde et leur potentiel en tant que médium artistique.

Commentaires

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant d'envoyer
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les conditions générales de Out.be.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile
Afficher plus de commentaires

Autres événements : Le Botanique

Recommandations